Le praticien et sa communication. Newsletter n° 6

mégaphone

Ca y est ! J’ouvre mon cabinet. Hypnose, sophrologie, EMDR. Une reconversion. J’étais infirmière en hôpital public, puis en libéral. Histoire banale, ras-le-bol, perte de sens, envie d’ailleurs, envie de prendre le temps pour continuer à aider mon prochain ou ma prochaine. La sophrologie, je pratiquais déjà. Une formation à l’hypnose, technicienne, praticienne puis maître-praticienne ; ensuite une formation à l’EMDR-DSA, une double certification de maître-praticienne, et de praticienne. Deux ans environ à construire ce projet

Mais je ne suis pas toute seule sur le créneau. Dans ma petite ville de l’Ouest, déjà 8 praticiens ou praticiennes. Il va falloir trouver sa place ; trouver sa place c’est d’abord trouver un lieu, mais surtout trouver une identité, et se faire connaître ….. COMMUNIQUER puis COMMUNIQUER, et encore, et encore.

Quand on n’est ni une pro de Facebook, ni la reine d’Internet, on fait comment ?

 

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT POUR LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire